Bitcoin Démocratisation

Selon une société de recherche, Wall Street aurait permis de stabiliser les crypto-marchés

Investissement financier

Alors que le prix de la majo­ri­té des cryp­to-mon­naies a lour­de­ment chu­té depuis le début de l’année, une étude menée par l’entreprise SFOX révèle que ce mar­ché serait deve­nu bien plus stable en 2018, grâce notam­ment à l’arrivée de grandes socié­tés d’investissement.

Les fortes varia­tions de prix aux­quelles nous ont habi­tués les cryp­to-mon­naies sus­citent bien sou­vent les craintes de poten­tiels nou­veaux entrants. Il y a encore quelques mois, le Bit­coin avait pour habi­tude d’enregistrer de fortes varia­tions – jusqu’à 10% au cours d’une seule semaine. Dans le même temps, on assis­tait régu­liè­re­ment, pour cer­tains coins, à de fortes varia­tions entre les prix consta­tés sur les dif­fé­rentes cryp­to-pla­te­formes.

Des crypto-marchés plus stables cette année

Crypto-marchésMais selon une étude menée par la socié­té SFOX, la donne est dif­fé­rente en 2018. Dan­ny Kim, son direc­teur de la crois­sance, a expli­qué au site Busi­ness Insi­der que les cryp­to-mar­chés s’étaient « sta­bi­li­sés » cette année.

Il indique dans un pre­mier temps que le cours des actifs numé­riques varie désor­mais moins à tra­vers les dif­fé­rentes pla­te­formes sur les­quelles ils s’échangent :

« Avant que des firmes ins­ti­tu­tion­nelles ne tradent acti­ve­ment des cryp­to-mon­naies ou ne soient for­te­ment impli­quées, le prix du Bit­coin pou­vait varier jusqu’à 4,5% entre les pla­te­formes d’échange […]», rap­pelle l’analyste. « Désor­mais, ces dif­fé­rences sont infé­rieures à 0,1%.»

Ceci aurait per­mis d’attirer sur ces mar­chés des socié­tés de tra­ding, des entre­prises de ges­tion d’actifs, mais éga­le­ment des ins­ti­tu­tions ban­caires. Leurs ini­tia­tives auraient été faci­li­tées par le déve­lop­pe­ment de solu­tions tech­niques adap­tées, notam­ment pour « de nom­breuses socié­tés de tra­ding a faute fré­quence [qui] spé­culent sur les cryp­to-mon­naies depuis 2014, mais [qui] étaient jusqu’ici limi­tées par le manque d’infrastructures dis­po­nibles ».

« La plu­part des ces socié­tés ont besoin d’une connexion “FIX” avec une pla­te­forme d’échange pour pou­voir tra­der de manière effi­ciente, explique-t-il. Les cryp­to-pla­te­formes n’offrent une telle connexion que depuis une période récente […]

« Mais main­te­nant que les pla­te­formes d’échange d’actifs numé­riques ont recours à de nou­velles stra­té­gies pour remé­dier au manque de cohé­rence des prix, des socié­tés finan­cières majeures telles que Gold­man Sachs et ICE ont rejoint cette sphère, en atti­rant dans le même temps d’autres entre­prises comme Star­bucks ».

Pour SFOX, la dimi­nu­tion des prix consta­tés sur les dif­fé­rentes pla­te­formes ouvre la voie à une dimi­nu­tion de la vola­ti­li­té des cryp­to-mon­naies, ce qui pour­rait favo­ri­ser leur démo­cra­ti­sa­tion :

« Avec cette ten­dance, les effets sta­bi­li­sa­teurs de l’investissement ins­ti­tu­tion­nel iront au-delà des “spreads” de prix, et se pro­pa­ge­ront sur les fluc­tua­tions de prix […] Nous pour­rions même arri­ver à un point où le Bit­coin pour­rait se rap­pro­cher des “sta­ble­coins” que recherchent les consom­ma­teurs pour leurs paie­ments. Il pour­rait ain­si être en adé­qua­tion avec la vision ori­gi­nelle de Sato­shi Naka­mo­to : “un sys­tème d’argent élec­tro­nique de pair à pair”».

Des acteurs de Wall Street misent sur la crypto-sphère

Goldman SachsDepuis plu­sieurs mois, de nom­breuses socié­tés d’investissement se sont tour­nées ver les actifs numé­riques.

Mal­gré la chute du Bit­coin, la cryp­to-socié­té Grays­cale Invest­ments a ain­si pu enre­gis­trer des niveaux de col­lecte record, avec près de 250 mil­lions de dol­lars levés au cours du pre­mier semestre. Selon son fon­da­teur, Bar­ry Sil­bert, la moi­tié de ces flux pro­vien­draient d’investisseurs ins­ti­tu­tion­nels.

En décembre der­nier, ceux-ci se voyaient offrir la pos­si­bi­li­té de spé­cu­ler sur le BTC à tra­vers l’arrivée de contrats à terme au sein de deux plus grandes bourses mon­diales, le Chi­ca­go Board Options Exchange (CBOE) et le Chi­ca­go Mer­can­tile Exchange (CME).

Plus récem­ment, au début du mois d’août, on appre­nait que le géant de la finance Gold­man Sachs envi­sa­ge­rait de lan­cer un ser­vice de garde d’actifs numé­riques. Quelques jours aupa­ra­vant, c’était Inter­con­ti­nen­ta­lEx­change (ICE) – le pro­prié­taire du New York Stock Exchange (NYSE) – qui annon­çait la créa­tion de la pla­te­forme Bakkt, des­ti­née à offrir de nom­breux ser­vices autour des cryp­to-mon­naies :

« Bakkt a été pen­sée pour offrir une pla­te­forme d’entrée “sca­lable” per­met­tant la par­ti­ci­pa­tion des inves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels, des mar­chands et des épar­gnants dans l’écosystème des actifs numé­riques en offrant une meilleure effi­cience, ain­si qu’une sécu­ri­té et une uti­li­té accrues», s’était alors enthou­sias­mé Kel­ly Loef­fler, son PDG. « Nous sommes en train de col­la­bo­rer pour créer une pla­te­forme ouverte qui per­met­tra de déblo­quer le poten­tiel trans­for­ma­teur des actifs numé­riques sur les mar­chés mon­diaux et le com­merce ».

Réfé­rences :  Bitrates, Cryp­to­Globe, Bit­coi­nist

Selon une socié­té de recherche, Wall Street aurait per­mis de sta­bi­li­ser les cryp­to-mar­chés
Mer­ci !

Notice: Constant WP_USE_THEMES already defined in /home/akinator/crypto-france.com/index.php on line 14

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 3743