Bitcoin Prix & Opinions

Le Bitcoin sur le point de connaître une flambée ? C’est ce que pensent ces analystes

Bitcoin Pièces BTC

Alors que le Bit­coin a enre­gis­tré dimanche une clô­ture heb­do­ma­daire record, plu­sieurs obser­va­teurs s’at­tendent à une phase finale de « bull run ».

Une clôture hebdomadaire record

Après avoir été rela­ti­ve­ment stable pen­dant toute la semaine, le BTC s’est appré­cié de 1,70% dimanche, lui per­met­tant d’en­re­gis­trer une clô­ture heb­do­ma­daire record à plus de 65 000 dol­lars :

Cours hebomadaire du Bitcoin au 15 novembre 2021

Pour plu­sieurs obser­va­teurs, il s’a­gis­sait d’une semaine déci­sive – une semaine qui pour­rait ouvrir la voie à une pour­suite de la hausse de l’ac­tif vers les 100 000 dollars.

C’est ce que pense l’a­na­lyste Tech­Dev. Il estime que cette clô­ture est par­ti­cu­liè­re­ment impor­tante, puis­qu’elle s’est posi­tion­née au-des­sus d’une exten­sion de Fibo­nac­ci à 1,618.

Le Bit­coin pour­rait ain­si s’ins­crire dans les évo­lu­tions de prix de ses deux der­niers « bull runs » de 2013 et 2017 :

« Êtes-vous prêts pour ce qui va arri­ver ? Je le suis, et je parie que cette fois ne sera pas dif­fé­rente pour le Bit­coin », a‑t-il décla­ré dans un autre tweet.

D’autres obser­va­teurs estiment que l’ar­ri­vée du « soft fork » Taproot ce week-end n’a pas encore été inté­grée par les inves­tis­seurs. Ain­si, pour Charles Edwards, PDG de la socié­té d’in­ves­tis­se­ment Capriole, « le mar­ché n’a pas encore “pri­cé” l’é­norme mise à jour Bit­coin Taproot » :

135 000 dollars fin 2021 ? C’est « toujours d’actualité » pour PlanB

Par­mi les obser­va­teurs haus­siers, on retrouve le compte pseu­do­nyme « PlanB ». L’a­na­lyste à l’o­ri­gine du modèle de valo­ri­sa­tion « Stock-to-flow » campe sur ses pré­dic­tions de juin der­nier : 98 000 dol­lars fin novembre et 135 000 dol­lars fin décembre.

Et il est loin d’être le seul à pré­dire une flam­bée d’i­ci à la fin de l’an­née, alors que plu­sieurs obser­va­teurs voient le BTC dépas­ser au moins les 85 000 dol­lars au cours des pro­chaines semaines.

Le modèle « Stock-to-flow » de PlanB s’ap­puie sur les évo­lu­tions cycliques du cours du Bit­coin, ponc­tuées par ses « hal­vings » (la divi­sion par deux du rythme d’é­mis­sion de nou­veaux BTCs). Jus­qu’i­ci, chaque « hal­ving » a pro­vo­qué, dans les mois qui ont sui­vi, une flam­bée expo­nen­tielle du cours du Bit­coin.

C’est sur ces cycles que s’ap­puie l’a­na­lyste Mat­thew Hyland,qui pense que  le Bit­coin pour­rait atteindre 250 000 dol­lars en janvier :

De son côté, Tech­Dev s’at­tend à un plus haut de cycle com­pris entre 200 et 300 000 dol­lars :

Il se demande tou­jours si le BTC connaî­tra un cycle court, en affi­chant des per­for­mances simi­laires à celles de 2017, ou s’il emprun­te­ra une voie ana­logue à celle de l’or dans les années 1970 :

Les « long-term holders » commencent à vendre leurs coins

Serions-nous au début de la fin du cycle haus­sier du Bitcoin ?

Si l’on s’en tient au com­por­te­ment des « long-term hol­ders » (LTH) – les por­te­feuilles qui n’ont pas envoyé le moindre BTC depuis au moins 155 jours – il sem­ble­rait que nous soyons entrés dans la période haus­sière finale de l’ac­tif numé­rique.

Des don­nées com­pi­lées par la socié­té d’a­na­lyse « on-chain » Glass­node et rap­por­tées par l’ex­pert William Cle­mente montrent que les inves­tis­seurs LTH ont glo­ba­le­ment ces­sé d’ac­cu­mu­ler de nou­veaux coins et ont démar­ré leur période de vente.

On remarque ain­si la pre­mière réduc­tion nette des déten­tions des LTH depuis avril, alors que le BTC avait atteint des plus hauts au-des­sus des 60 000 dol­lars. Il s’a­git d’une réduc­tion carac­té­ris­tique du début d’une période de hausse.

Bitcoin Long term holders net position change au 15 novembre 2021

« Les “long-term hol­ders” achètent du Bit­coin lors­qu’il est faible et en vendent lors­qu’il est fort, » a com­men­té William Clemente.

« Les posi­tions nettes des LTH sont, pour la pre­mière fois depuis 6 mois, dans le rouge. Cela montre que la “dis­tri­bu­tion” de “bull mar­ket” a commencé ».

La der­nière fois que cet indi­ca­teur était tom­bé dans le rouge, au qua­trième tri­mestre 2020, les LTHs avaient pro­gres­si­ve­ment ven­du leurs BTCs au fur et à mesure de la flam­bée du Bitcoin,

Le taux de hachage sur le point de retrouver ses records

Un autre aspect haus­sier pour le Bit­coin : l’aug­men­ta­tion impor­tante enre­gis­trée par son taux de hachage – la puis­sance de cal­cul allouée par les mineurs au réseau – depuis plu­sieurs mois.

Depuis son crash de « mai-juin », lié à l’in­ter­dic­tion du minage en Chine, cet indi­ca­teur n’a ces­sé d’aug­men­ter. Selon les don­nées de blockchain.com, le taux de hachage s’é­lève actuel­le­ment à un peu plus de 160 EH/s. Il est désor­mais très proche de son record de mai, à près de 180 EH/s.

Taux de hachage du Bitcoin au 13 novembre 2021

Paral­lè­le­ment, la dif­fi­cul­té de minage du réseau, qui s’a­dapte envi­ron toutes les deux semaines aux évo­lu­tions du taux de hachage, a aug­men­té pen­dant 9 périodes consé­cu­tives. Elle ne se situe plus qu’à 10% de son record his­to­rique de mai dernier.

Une bulle inquiétante sur les marchés traditionnels ?

Dans le même temps, cer­tains obser­va­teurs s’in­quiètent d’une poten­tielle bulle spé­cu­la­tive sur les mar­chés finan­ciers traditionnels.

Au cours d’une confé­rence qui s’est tenue la semaine der­nière, Rag­hu­ram Rajan, ancien gou­ver­neur de la Banque de réserve de l’Inde, a ain­si tiré la son­nette d’alarme :

« Il existe des signes évi­dents de sur­chauffe », a‑t-il décla­ré au sujet d’un panier d’ac­tions amé­ri­caines popu­laires, dans des pro­po­sés rap­por­tés par le Finan­cial Times.

« Tout semble deve­nir fou, il y a des bulles ici, il y a des bulles là, il y a des bulles par­tout », a de son côté aver­ti Erik Knut­zen, direc­teur de l’in­ves­tis­se­ment pour Neu­ber­ger Berman.

« C’est deve­nu un cli­ché, mais nous sommes véri­ta­ble­ment entrés dans un ter­ri­toire inex­plo­ré, un ter­ri­toire très inhabituel ».

Alors que le mois de novembre est tra­di­tion­nel­le­ment un mois haus­sier, aus­si bien pour les mar­chés finan­ciers tra­di­tion­nels que pour les actifs numé­riques, les obser­va­teurs semblent s’in­quié­ter avant tout des évo­lu­tions récentes des actions bour­sières.

Pour les « Bit­coi­ners », il s’a­git de savoir dans quelle mesure les cryp­to-mar­chés pour­raient être impac­tés en cas de crise sur les mar­chés tra­di­tion­nels. On se sou­vient que les craintes liées à la faillite poten­tielle du géant chi­nois de l’im­mo­bi­lier Ever­grande avaient fait par­tie des fac­teurs ayant pro­vo­qué la (courte) chute du Bit­coin fin septembre.

Réfé­rence : Coin­Te­le­graph

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec sa lecture.