Ethereum

Ether (Ethereum) : nouveau record historique à plus de 1 400 dollars

L’E­ther, la mon­naie numé­rique du réseau Ethe­reum, a fran­chi dans la soi­rée le seuil des 1400 dol­lars. La cryp­to-mon­naie semble avoir béné­fi­cié de l’ar­ri­vée de la mise à jour Cas­per sur le « test­net » d’E­the­reum, qui a été annon­cée le 31 décembre dernier.

Le prix de l’E­ther a dou­blé en l’es­pace d’un mois, alors que celui-ci s’é­chan­geait à moins de 700 dol­lars le 13 décembre dernier :

évolution du cours de l'Ether (Ethereum) au 13 janvier 2018

Sur un an, l’E­ther passe ain­si de 9,72 à 1413 dol­lars – un cours mul­ti­plié par plus de 145.

On consta­tait tou­te­fois que l’ac­tif se situait bien en-deçà de son pré­cé­dent record face au Bit­coin. Il avait eu lieu le 17 juin der­nier, alors qu’un Ether s’é­chan­geait contre plus de 0,15 BTC (celui-ci valait alors envi­ron 2700 dollars) :

évolution du cours de l'Ether (Ethereum) sur l'année 2017

Et même si la pos­si­bi­li­té d’un tel évé­ne­ment ne peut être écar­tée, le réseau était encore loin de détrô­ner le Bit­coin :

Flippening Ethereum Bitcoin

Dans le même temps, on pou­vait obser­ver des volumes d’é­change en baisse, à près de 5,6 mil­liards de dol­lars sur les der­nières 24 heures, contre plus de 9 mil­liards de dol­lars jeu­di dernier.

Prix Ether (Ethereum) 13-janvier-2018

On peut pen­ser que cette baisse des échanges peut être liée au fait que ce record soit fran­chi un dimanche – mais elle pour­rait éga­le­ment s’ex­pli­quer par les couacs ren­con­trés par la pla­te­forme Kra­ken, qui a été inac­ces­sible pen­dant 3 jours.

On consta­tait que la mon­naie était échan­gée prin­ci­pa­le­ment sur Bithumb, à tra­vers la paire ETH/KRW (avec un cours non pris en compte), puis contre le Bit­coin sur Binance et OKEx, et ensuite contre le dol­lar sur Bit­fi­nex et GDAX.

marchés d'échange de l'Ether (Ethereum) 13 janvier 2018

L’arrivée de Casper sur le « testnet »

EThereum Casper

L’E­ther avait enta­mé son appré­cia­tion au début de l’an­née, après l’an­nonce de l’ar­ri­vée de Cas­per sur le « test­net » d’E­the­reum (sa blo­ck­chain alternative).

Cette mise à jour devrait notam­ment per­mettre à Ethe­reum de pas­ser d’un pro­to­cole de vali­da­tion Proof-of-Work (preuve de tra­vail) à un pro­to­cole Proof-of-Stake (preuve d’en­jeu). Sa mise en place sur le réseau devrait inter­ve­nir au cours des pro­chains mois.

Dans le même temps, on consta­tait que le nombre de tran­sac­tions jour­na­lières avait récem­ment fran­chi la barre du mil­lion :

Transactions journalières blockchain Ethereum 13 janvier 2018

L’ac­ti­vi­té qui pré­va­lait sur le réseau Ethe­reum res­tait tou­te­fois en-deçà de celle que l’on pou­vait trou­ver sur Ripple – mais cer­tains avan­ce­ront qu’il est plus simple de sus­ci­ter un nombre impor­tant de tran­sac­tions sur un réseau consi­dé­ré comme bien moins décentralisé.

On pou­vait consta­ter que les frais de tran­sac­tion asso­ciés à la blo­ck­chain Ethe­reum n’é­taient que d’en­vi­ron 65 cen­times de dol­lars, contre envi­ron 18 dol­lars du côté du réseau Bit­coin – avec un nombre jour­na­lier de tran­sac­tions bien moins éle­vé sur celui-ci.

On peut d’ailleurs pen­ser qu’une bonne des uti­li­sa­teurs pri­vi­lé­gient désor­mais l’E­ther pour réa­li­ser des paie­ments – avant l’ar­ri­vée de solu­tions qui pour­raient per­mettre de limi­ter les frais qui pré­valent actuel­le­ment sur la blo­ck­chain du Bit­coin, comme notam­ment un recours géné­ra­li­sé à Seg­Wit ou la mise en place du Light­ning Net­work.

Enfin, au-delà de ses frais attrac­tifs, on peut pen­ser qu’E­the­reum a pu pro­fi­ter d’une pro­li­fé­ra­tion de dApps en son sein, ain­si que de la conduite de nom­breuses ICOs.

Aider le réseau a poursuivre son envol

Vitalik Buterin Présentation« Sca­la­bi­li­té » : tel est le mot d’ordre actuel de Vita­lik Bute­rin, le co-fon­da­teur d’E­the­reum. Le jeune déve­lop­peur compte ain­si aider le réseau à mettre fin aux engor­ge­ments qu’il ren­contre, tels que ceux qui ont été pro­vo­qués par Cryp­to­kit­ties ou par cer­taines ICOs.

Et il ambi­tionne de s’at­ta­quer à ce pro­blème de deux manières différentes :

  • à tra­vers le « shar­ding », pour que chaque nœud Ethe­reum puisse se conten­ter de n’héberger qu’une frac­tion de la tota­li­té de la blockchain
  • à tra­vers des solu­tions « de secondes couches » : des pla­te­formes auxi­liaires qui pour­ront se char­ger d’ef­fec­tuer une par­tie des cal­culs qui incombent actuel­le­ment à la blo­ck­chain d’Etheruem

À lire éga­le­ment : « Quelles évo­lu­tions sont à pré­voir pour Ethe­reum en 2018 ? »

Réfé­rences : EtherS­can, Coin­Mar­ket­Cap, Flippening.Watch