Ethereum

Hausse Ethereum : 3 raisons pour lesquelles l’Ether a atteint les 3 800 dollars, une première depuis plus de 3 mois

Appréciation de l'Ether (Ethereum)

L’E­ther revient de loin.

Après avoir plon­gé à moins de 1 800 dol­lars le 20 juillet der­nier, l’ac­tif avait fran­chi à nou­veau le seuil des 3 800 dol­lars ce jeu­di – une pre­mière depuis la mi-mai.

Il s’é­tait ain­si appré­cié de 22% sur les 7 der­niers jours :

L'évolution du cous de l'Ethereum (ETH) au 2 septembre 2021

La mon­naie native du réseau Ethe­reum se rap­pro­chait de son record his­to­rique à 4 362 dol­lars, enre­gis­tré le 12 mai dernier.

Mais com­ment expli­quer cette hausse ?

La folie des NFTs

NFTLe jour­na­liste Colin Wu, spé­cia­liste de l’é­co­sys­tème blo­ck­chain, estime que l’ap­pré­cia­tion de l’E­ther est prin­ci­pa­le­ment liée à la popu­la­ri­té crois­sance des tokens non fon­gibles (NFTs), majo­ri­tai­re­ment ados­sés à la blo­ck­chain Ethereum.

En avril der­nier, Jus­tin Sun, le PDG du réseau Tron, avait dévoi­lé l’a­chat de pro­duc­tions de Pablo Picas­so et d’Andy Warhol – le tableau « Femme nue cou­chée au col­lier » et les pho­to­gra­phies  « Three Self-Por­traits » – aux prix res­pec­tifs de 20 et 2 mil­lions de dol­lars. Effec­tuée à tra­vers son fonds « JUST NFT », cette acqui­si­tion visait à pro­po­ser ces œuvres sous la forme de tokens non fon­gibles.

Car cer­tains d’entre eux ont été écou­lés à des prix fara­mi­neux.  Le jeune entre­pre­neur s’est d’ailleurs récem­ment offert l’Ether­Rock #87 pour l’é­qui­valent de 611 000 dol­lars.

La semaine der­nière, c’é­tait la légende de la NBA Ste­phen Cur­ry qui confiait avoir mis la main sur un NFT « Bored Ape Yacht Club » pour 55 Ethers, soit alors 180 000 dol­lars. Quelques jours aupa­ra­vant, le géant du paie­ment Visa avait révé­lé avoir débour­sé 49,5 Ethers (165 000 dol­lars) pour s’of­frir le « Cryp­to­Punk » #7610.

Ces der­niers jours, la pla­te­forme Open­Sea – lea­der incon­tes­té des bourses de NFTs ados­sés à Ethe­reum – a enre­gis­tré des volumes records, dépas­sant le mil­liard de dol­lars échan­gés sur une semaine.

La destruction des « base fees »

Seconde rai­son évo­quée par Colin Wu : la des­truc­tion d’une par­tie des frais de tran­sac­tion, les « base fees ».

EIP-1559

Ain­si, depuis l’im­plé­men­ta­tion de la mise à jour EIP-1559 le 5 août der­nier, un total de 164 000 Ethers (soit 623 mil­lions de dol­lars) ont été « brû­lés ».

Cette contrac­tion de l’offre d’E­thers sus­cite méca­ni­que­ment une pres­sion à la hausse sur le prix de l’actif.

Le focus se tourne de Solana vers Ethereum

La socié­té San­ti­ment, spé­cia­liste de l’a­na­lyse des métriques « on-chain » et sociales des cryp­to­mon­naies, a éga­le­ment don­né son point de vue sur la flam­bée de l’ETH.

Dans un tweet publié ce jeu­di, elle indique avoir iden­ti­fié une cor­ré­la­tion inverse « d’in­ten­si­té légère » entre le Sola­na (SOL) et l’E­ther. La baisse de l’in­té­rêt des inves­tis­seurs pour le SOL aurait ain­si pro­fi­té à Ethe­reum, vers lequel le focus se serait déplacé.

Le 31 août der­nier, le SOL avait atteint un record his­to­rique à 130 dol­lars. Le token natif de la blo­ck­chain Sola­na a connu un mois d’août excep­tion­nel, enre­gis­trant une appré­cia­tion de 233% en l’es­pace de 30 jours.

L'évolution du cous du Solana (SOL) au 2 septembre 2021

San­ti­ment avait déjà évo­qué la flam­bée de l’E­ther mer­cre­di soir. L’en­tre­prise avait alors iden­ti­fié une cor­ré­la­tion entre la hausse des prix et les mou­ve­ments accrus de coins sur la blo­ck­chain Ethe­reum :

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec sa lecture.