Bitcoin Démocratisation Finance Technologie Blockchain

Le Bitcoin pourrait parvenir à accomplir la vision originelle de Paypal

Paypal Bitcoin

Pour cer­tains obser­va­teurs, Pay­pal ne serait pas par­ve­nue à accom­plir sa mis­sion, qui consis­tait à ins­tau­rer une « nou­velle mon­naie mon­diale ». Mais le Bit­coin pour­rait par­ve­nir à réa­li­ser la vision ori­gi­nelle de la socié­té amé­ri­caine.

« Bitcoin is the new Paypal »

éric m JacksonDans un billet publié en 2014, et inti­tu­lé « Bit­coin is the new Pay­pal »Éric M. Jack­son, co-fon­da­teur de CapLin­ked, avait expli­qué qu’il pen­sait que l’histoire de Pay­pal pour­ra per­mettre de pré­dire la tra­jec­toire du Bit­coin. Ils esti­mait que le Bit­coin allait dans un pre­mier temps pro­fi­ter « au frau­deurs», pour ensuite inves­tir l’ensemble des sphères de l’économie.

3 ans plus tard, il sem­ble­rait que cette pré­dic­tion se soit avé­rée exacte. La crise qui a sui­vi la fer­me­ture de Mt. Gox a été oubliée, et l’écosystème pros­père – la valeur totale de l’ensemble des cryp­to-mon­naies est d’ailleurs sur le point d’atteindre le seuil de 350 mil­liards de dol­lars, contre seule­ment 18 mil­liards au début de l’année.

Le Bit­coin semble s’être éman­ci­pé de la nature sul­fu­reuse qu’on lui prê­tait il y a encore quelques années, comme en témoignent l’initative de CME Group, sur le point de créer des contrats à termes sur la cryp­to-mon­naie, ou encore celle de deux des quatre plus grands groupes d’audit finan­cier, qui acceptent désor­mais les paie­ments en mon­naie numé­rique.

Pour cer­tains, le Bit­coin serait en train de se muer en un « nou­veau Pay­pal » – pas dans son mode de fonc­tion­ne­ment, qui est décen­tra­li­sé, mais dans les pos­si­bi­li­tés qu’il offre à l’ensemble des popu­la­tions du monde.

David SacksDavid Sacks, le co-fon­da­teur de Yam­mer, a été le pre­mier direc­teur des opé­ra­tions de Pay­pal. Voi­ci ce qu’il avait décla­ré cet été à CNBC :

« Le Bit­coin est en train d’accomplir la vision ori­gi­nelle de Pay­pal, qui sou­hai­tait créer une “nou­velle mon­naie mon­diale. » Nous avions d’ailleurs fait impri­mer des tshirts arbo­rant ce slo­gan en 1999… Nous pen­sions que, si nous par­ve­nions à avoir suf­fi­sam­ment de par­ti­ci­pants, l’argent n’aurait jamais besoin de sor­tir de notre sys­tème. Pay­pal pour­rait deve­nir une base de don­nées de la mon­naie… Lorsque nous avons été rache­tés par eBay, ce pro­jet a été stop­pé. Mais les cryp­to-mon­naie comme le Bit­coin accom­plissent désor­mais cette vision. »

Paypal new world currency

« The PayPal Wars »

En effet, la vision ori­gi­nelle des fon­da­teurs de Pay­pal se vou­lait être par­ti­cu­liè­re­ment ambi­tieuse, et ne se limi­tait pas au fait de deve­nir un « simple » ser­vice de paie­ment pour eBay.

Eric M. Jack­son avait d’ailleurs déjà évo­qué cette vision dans son livre The Pay­pal Wars.

Peter Thiel PaypalVoi­ci un extrait du dis­cours qu’il rap­por­tait dans ce livre – un dis­cours tenu en 1999 par Peter Thiel, CEO et co-fon­da­teur de Pay­pal, juste avant le lan­ce­ment du sys­tème de paie­ment déve­lop­pé par la socié­té :

Tous le monde a besoin d’argent – pour être payé, pour échan­ger, pour vivre. La “mon­naie papier” est une vieille tech­no­lo­gie, et il s’agit une forme de paie­ment peu pra­tique. Ce qui nous semble être “pra­tique” pour les uti­li­sa­teurs amé­ri­cains sera révo­lu­tion­naire pour les pays en voie de déve­lop­pe­ment. Dans ces pays, de nom­breux gou­ver­ne­ments ne font pas preuve de sérieux dans leur poli­tique moné­taire… Il ont recours à l’inflation, et par­fois à des déva­lua­tions moné­taires… pour prendre de la richesse à leurs citoyens. De nom­breuses per­sonnes dans ces pays n’ont jamais eu l’opportunité d’ouvrir un compte à l’étranger, ou de mettre la main sur quelques billets d’une mon­naie stable telle que le dol­lar.

Pay­pal pour­rait chan­ger cela… Pay­pal offri­ra aux citoyens du monde entier un contrôle plus direct sur leur mon­naie, tel qu’ils n’en ont jamais eu aupa­ra­vant. Il sera pra­ti­que­ment impos­sible pour des gou­ver­ne­ments cor­rom­pus de voler de la richesse à ces gens, en uti­li­sant les mêmes méthodes. En effet, s’ils essayaient de le faire, les gens auront la pos­si­bi­li­té d’échanger leur argent contre des dol­lars, des livres ou des yens, en se débar­ras­sant de la mon­naie locale afin d’opter pour  un sup­port plus sécu­ri­sé. »

Cette vision, qui ambi­tion­nait de rendre leur auto­no­mie aux popu­la­tions, fai­sait écho, pour cer­tains obser­va­teurs, à la crise éco­no­mique asia­tique de la fin des années 90, cou­pable d’un effon­dre­ment moné­taire et finan­cier qui a consi­dé­ra­ble­ment réduit le pou­voir d’achat des popu­la­tions.

Mais Pay­pal pour­rait avoir échoué dans sa mis­sion. On se sou­vient que l’adoption rapide par les com­mer­çants qui ven­daient leurs pro­duits sur eBay avait conduit à des rap­ports ten­dus entre les deux socié­tés, avant que cette der­nière ne décide de rache­ter Pay­pal à la fin de l’année 2002. Avec le chan­ge­ment de pro­prié­taire est arri­vé un chan­ge­ment de vision, et Pay­pal a pour­suit sa stra­té­gie visant à offrir un por­te­feuille numé­rique à de petits entre­prises, avant de s’adresser à de plus grandes enti­tés.

Pay­pal, qui est rede­ve­nue depuis 2015 une socié­té indé­pen­dante, est désor­mais un géant de l’internet, uti­li­sé régu­liè­re­ment par 218 mil­lions de par­ti­cu­liers, mais éga­le­ment par 17 mil­lions de com­mer­çants et pres­ta­taires de ser­vices.

Même si ces chiffres sont impres­sion­nants, il pour­rait ne pas s’agir d’une « nou­velle mon­naie mon­diale. » Mais, alors que la solu­tion cen­tra­li­sée de Pay­pal ne serait pas par­ve­nue à accom­plir tota­le­ment sa mis­sion, les cryp­to-mon­naies semblent avoir pris le relais.

Les monnaies numériques peuvent-elles apporter une réponse à la promesse originelle de Paypal ?

Basé sur des blo­ck­chains décen­tra­li­sées, l’écosystème des mon­naies numé­riques conduit au déve­lop­pe­ment rapide de nou­velles tech­no­lo­gies inno­vantes, qui pour­raient venir « dis­rup­ter » la plu­part des sec­teurs éco­no­miques.

Le Bit­coin – qui avait été pré­sente en 2008 par Sato­shi Naka­mo­to, son inven­teur, comme un « sys­tème de cash élec­tro­nique » – semble être deve­nu pour beau­coup une réserve de valeur.

Cer­tains ser­vices, comme Coin­base, per­mettent déjà aux entre­prises du monde entier d’accepter les paie­ments en Bit­coin, et de conver­tir immé­dia­te­ment ceux-ci en euros ou en dol­lars – afin de se pré­mu­nir face à la vola­ti­li­té de la mon­naie numé­rique.

Ethe­reum est deve­nu cette année le deuxième réseau blo­ck­chain au monde, et per­met aux déve­lop­peurs d’imaginer une infi­ni­té d’applications décen­tra­li­sées. Par­mi elles, on peut citer les levées de fonds (ICOs), qui per­mettent à une entre­prise de récol­ter des finan­ce­ment en Ethers (la cryp­to-mon­naie qui s’échange sur ce réseau).

Mais il existe plu­sieurs cen­taines d’autres cryp­to-mon­naies. Ont retrouve d’ailleurs cer­taines socié­tés, comme par exemple UTRUST ou Mone­tha, qui visent à venir bous­cu­ler le mono­pole de Pay­pal au tra­vers de solu­tions décen­tra­li­sées.

Monetha Paypal
Mone­tha

Mais alors, si les cryp­to-mon­naies ont aujourd’hui la pos­si­bi­li­té de réa­li­ser la vision ori­gi­nelle de Pay­pal et créer « une nou­velle mon­naie mon­diale», que pour­rait-il se pas­ser ? L’histoire de Pay­pal nous four­nit quelques indices :

1. Les ins­ti­tu­tions se sentent mena­cées – et contre-attaquent. On se sou­vient que les auto­ri­tés de régu­la­tion ne voyaient pas d’un bon œil l’introduction en bourse de Pay­pal en 2002. Le crime dont la socié­té s’était ren­due cou­pable ? Il s’agissait d’une nou­velle tech­no­lo­gie, et elle ne pou­vait être clas­sée au tra­vers de la nomen­cla­ture clas­sique.

Les décla­ra­tions de cer­taines figures de la finance à l’encontre du Bit­coin – comme Jamie Dimon, PDG de JPMor­gan Chase, qui l’avait qua­li­fié de « fraude » – ne sont donc pas très éton­nantes.

2. La « sca­la­bi­li­té » consti­tue­ra un défi. La crois­sance de Pay­pal était si forte pen­dant ses pre­mières années que son site plan­tait fré­quem­ment. On sait que les réseau Bit­coin et Ethe­reum ren­contrent eux aus­si des dif­fi­cul­tés pour faire face à leur popu­la­ri­té crois­sante. Il s’agit d’un défi auquel devront répondre l’ensemble des pro­to­coles basés sur la tech­no­lo­gie Blo­ck­chain s’ils sou­haitent pou­voir pour­suivre leur crois­sance.

3. Les médias vont chan­ger de camp. Pen­dant les pre­mières années de Pay­pal, celui-ci était pré­sen­té par la presse comme une tech­no­lo­gie nova­trice et pro­met­teuse. Mais après l’éclatement de la bulle inter­net, le ton a chan­gé et Pay­pal a été fré­quem­ment la cible des cri­tiques de la part des médias. Et il est facile de pré­voir qu’une forte baisse du cours du Bit­coin, ou des inci­dents tels que le gel de cer­tains wal­lets Ethe­reum pour­rait nour­rir le sen­ti­ment néga­tif de cer­tains médias à l’égard des cryp­to-mon­naies.

4. Les pro­blèmes d’utilisation à des fins illi­cites res­te­ront un pro­blème. Per­sonne ne peut le nier : le Bit­coin est uti­li­sé par cer­tains cri­mi­nels, et il s’agit de la prin­ci­pale cryp­to-mon­naie sur laquelle s’appuient les places de mar­ché dark­net. Mais au fur et à mesure de sa démo­cra­ti­sa­tion, la part des por­te­feuilles des­ti­nés à la conduite de tran­sac­tions illi­cites ne cesse de dimi­nuer, comme ce qu’indiquent les résul­tats de cette étude.

Dans le même temps, le Bit­coin semble être « légi­ti­mé » par de nom­breux fac­teurs : un nombre crois­sant de com­mer­çants se mettent à accep­ter les paie­ments en cryp­to-mon­naie, on assiste à l’arrivée de nom­breux fonds spé­cu­la­tifs inves­tis en mon­naie numé­rique, à la créa­tion de pro­duits déri­vés finan­ciers liés à cet éco­sys­tème,…

Mal­gré ces nom­breux défis, il sem­ble­rait que l’écosystème des cryp­to-mon­naies détienne le poten­tiel qui pour­rait lui per­mettre, un jour, de véri­ta­ble­ment trans­for­mer le rêve ori­gi­nel des fon­da­teurs de Pay­pal en réa­li­té.

Réfé­rences : Ven­tu­re­Beat, Bit­coi­nist, CNBC

Le Bit­coin pour­rait par­ve­nir à accom­plir la vision ori­gi­nelle de Pay­pal
5 (100%) 3 votes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Le Bitcoin pourrait parvenir à accomplir la vision originelle de Paypal"

avatar
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Nico
Invité

Request net­work vise cela … et en plus c’est des fran­çais !!


Notice: Constant WP_USE_THEMES already defined in /home/akinator/crypto-france.com/index.php on line 14

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 3743