Bitcoin Prix & Opinions

Pour le PDG de Chainalysis, le Bitcoin peut atteindre les 100 000 dollars cette année

Michael Gronager

Dans un entre­tien accor­dé jeu­di à Bloom­berg, Michael Gro­na­ger, PDG de Chai­na­ly­sis et cofon­da­teur de la pla­te­forme de tra­ding Kra­ken, a évo­qué l’a­ve­nir du Bit­coin et des actifs numériques.

Flambée du BitcoinPour le diri­geant, la plu­part des cryp­to­mon­naies sont actuel­le­ment ins­crites dans une tra­jec­toire ascen­dante. Voi­ci ce qu’il a répon­du après que la jour­na­liste Emi­ly Chang lui a deman­dé si le BTC pou­vait atteindre les 100 000 dol­lars cette année :

« Je pense que nous sommes tou­jours dans un mar­ché haus­sier. J’es­time que l’on peut se pro­je­ter au-des­sus des 100 000 dol­lars d’i­ci à la fin de l’an­née. Je peux donc dire que je suis, moi aus­si, haus­sier. Sur le long terme, je dirais pro­ba­ble­ment que la lune est la seule limite, mais nous pou­vons très bien aller encore plus loin ».

« L’intérêt pour Ethereum s’est propagé à d’autres cryptomonnaies »

Hausse EthereumM. Gro­na­ger a éga­le­ment évo­qué les rai­sons à l’o­ri­gine de la flam­bée enre­gis­trée par l’E­ther au cours des der­nières semaines :

« Les prin­ci­paux chan­ge­ments ont concer­né la pla­te­forme Ethe­reum. Le réseau s’est sta­bi­li­sé et s’est amé­lio­ré sur de nom­breux points. Je pense que cela a per­mis d’ac­cor­der plus de confiance à Ethereum.

Par ailleurs, on a pu assis­ter à la crois­sance la finance décen­tra­li­sée (DeFi) […]. Cela a favo­ri­sé l’in­té­rêt pour Ethe­reum, qui s’est alors pro­pa­gé à d’autres cryptomonnaies ».

En août, d’autres pla­te­formes de « smart contracts » comme Sola­na et Ava­lanche ont effec­ti­ve­ment enre­gis­tré des hausses importantes.

L’adoption imminente du Bitcoin au Salvador

Nayib BukeleDès le 7 sep­tembre pro­chain, le Sal­va­dor fera du Bit­coin sa mon­naie natio­nale, aux côtés du dol­lar amé­ri­cain. Une ini­tia­tive qui a sus­ci­té de nom­breuses cri­tiques, qui n’ont tou­te­fois pas l’air d’in­quié­ter M. Gronager :

« De nom­breuses per­sonnes dans le pays savent à peine ce qu’est le Bit­coin. Elles sou­haitent conti­nuer à uti­li­ser des dol­lars car elles en ont l’habitude.

Dès qu’elles pour­ront télé­char­ger le wal­let du gou­ver­nemnt et com­men­cer à l’u­ti­li­ser, elles réa­li­se­ront à quel point c’est simple, voire plus simple, que ce dont elles avaient l’habitude ».

En effet, de nom­breux Sal­va­do­riens n’ap­prouvent pas cette déci­sion : un son­dage récent montre que deux tiers d’entre eux jugent qu’il ne s’a­git pas d’une ini­tia­tive oppor­tune, alors que plu­sieurs mani­fes­ta­tions ont déjà eu lieu dans la capi­tale pour pro­tes­ter contre l’a­dop­tion du BTC.

Plu­sieurs orga­ni­sa­tions inter­na­tio­nales, comme le FMI et la Banque Mon­diale, ont éga­le­ment fait part de leurs réserves. Il y a deux semaines, c’é­tait l’a­gence de nota­tion Fitch Ratings qui cri­ti­quait le choix du Sal­va­dor, en évo­quant les coûts liés à la tran­si­tion vers le BTC pour les sec­teurs finan­cier et assurantiel.

Réfé­rence : Fin­bold

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec sa lecture.
Rate this post