Crypto-monnaies

Trading de Crypto-monnaies : Day-Trading et bases de l’analyse technique pour spéculer sur les monnaies numériques (Bitcoin, Ethereum,…)

Day Trading de crypto-monnaie

Comment trader des crypto-monnaies ?

De nombreuses personnes aimeraient connaître les bases du trading de crypto-monnaies, afin de pouvoir spéculer sur les différentes plateformes d’échange qui proposent ces actifs numériques (Bitcoin, Ethereum, Ripple,…).

Mais quelles sont les bases à connaître pour se lancer ? L’analyste technique couramment utilisée sur les marchés actions/devise est-elle aussi pertinente ?

Et comment faire, concrètement, pour “miser” sur une crypto-monnaie ?

Vous retrouverez dans cet article toutes nos astuces, ainsi qu’un guide pratique (à la fin de l’article) pour pouvoir obtenir facilement n’importe quelle crypto-monnaie.

Avertissement : comme tous les articles de notre site, cet article ne constitue pas une recommandation d’investissement. Les crytpo-devises sont des actifs extrêmement risqués, et nous ne vous incitons pas à investir votre patrimoine dans ceux-ci. Nous ne saurions être tenus responsables d’une perte en capital advenue suite à la lecture de ce guide.

Pas envie de devoir tout apprendre ? Si vous souhaitez profiter du “trading social” et copier les techniques de spéculateurs expérimentés, vous pouvez créer rapidement un compte sur cette plateforme.

Sommaire

Le trading de crypto-monnaie : les opportunités offertes par la spéculation sur les plateformes d’échange, à court et/ou à long terme

Un véritable potentiel pour les cryptos, ou une bulle spéculative ?

A l’heure à laquelle nous écrivons ces lignes, la capitalisation des crypto-monnaies s’élève à 143 milliards de dollars.

Ça semble extrêmement élevé… Mais ça ne l’est pas tant que ça !

Un exemple : c’est moins d’1/4 de la capitalisation d’Alphabet, la société mère de Google.

Et c’est beaucoup moins que le pic qu’ont connu les entreprises “dot com” de la bulle internet, atteint en mars 2000 :

Capitalisation des crypto-monnaies contre bulle internet

Ce graphique permet également de replacer la capitalisation des crypto-monnaies dans un contexte plus large (il prend en compte un poids total de 100 milliards de dollars pour les cryptos) :

Poids des crypto-monnaies dans l'économie

Cela laisse donc des perspectives de croissance intéressantes… même s’il est impossible de prédire avec certitude une hausse future.

Une volatilité intéressante pour les “day-traders”, mais qui implique des risques importants

Si de nombreux traders d’actions se sont récemment reconvertis à la spéculation sur les crypto-monnaies, c’est aussi pour une raison simple : leur volatilité est bien plus importante que celle d’actifs “classiques”.

Quand les actions du CAC 40 ne varient que de quelques points chaque jour, il n’est pas rare de voir des devises numériques enregistrer des hausses (ou des baisses) de plusieurs dizaines de points en moins de 24 heures. Il est donc possible pour certains de générer des revenus intéressant, même avec un capital de départ relativement faible.

Day-trading ou investissement ?

Pour gagner de l’argent avec les monnaies numériques, l’objectif est simple à résumer :

Acheter à bas prix, et revendre à prix plus élevé (“Buy low, sell high”)

Pour y parvenir, les agents économiques peuvent opter pour deux solutions distinctes :

  • le trading, qui consiste à générer des cash-flows positifs à court terme (achat/revente sur quelques heures ou quelques jours)
  • l’investissement, qui consiste à développer un portefeuille d’actif profitable sur le long terme

Notez qu’il est tout à fait possible de “mixer” ces deux approches : certains investissements seront dédiés à du “day-trading”, tandis qu’une part de vos Bitcoins seront investis dans une optique de long terme.

N’hésitez pas à vous référer à ce tableau afin d’en savoir plus sur les différences entre ces deux approches :

Différence spéculation investissement monnaies numériques

Quelle que soit votre approche, nous vous conseillons d’installer l’application Blockfolio sur votre smartphone afin de suivre l’évolution de votre portefeuille en temps réel.

Analyse fondamentale : quel est le véritable potentiel à long terme d’un coin ?

Analyse fondamentale : le whitepaper d'une crypto-monnaie

L’analyse fondamentale va consister à réunir des informations destinées à connaître le véritable potentiel d’appréciation d’une crypto-monnaie. Elle est traditionnellement utilisée pour évaluer la valuer d’une société à travers différents aspects : analyse comptable, financière, situation concurrentielle, politique des ressources humaines,…

Sachez que vous pouvez retrouver l’ensemble des crypto-monnaies sur le site CoinMarketCap.

Vous souhaitez acheter une monnaie avant les autres, en investissant dans une ICO ? Le site ICOAlert vous présente toutes les ICOs en cours. Vous pourrez généralement les obtenir avec un wallet Ethereum (comme celui de MyEtherWallet), après avoir approvisionné votre compte en Ethers (vous pouvez le faire cliquez sur ce lien).

La difficulté ? Les technologies blockchain sont majoritairement “en devenir”, et ne sont pas encore largement utilisées. Nombre d’entre elles telles que Neo, Stratis ou Ethereum proposent des plateformes qui nécessitent le concours de nombreux développeurs pour pouvoir les rendre attractives aux yeux de consommateurs et/ou d’entreprises.

L’investisseur en crypto-monnaies devra donc tenter d’anticiper la valeur possible d’une crypto dans les prochaines années. Il va ainsi se poser les questions suivantes :

  • Cette crypto apporte-t-elle véritablement quelque chose par rapport aux autres crypto concurrentes ?
  • A-t-elle le potentiel de “disrupter” des marchés existante ? Peut-elle proposer des solutions plus attractives (plus transparentes, plus rapides, plus “justes”, moins coûteuses,…) que ce qui existe aujourd’hui ?
  • Rencontre-t-elle des obstacles réglementaires ? (on peut penser à la baisse de la valeur de NEO au début du mois de septembre 2017, suite à la volonté affichée par le gouvernement chinois d’interdire les ICOs à ses ressortissants)

Pour cela, deux options s’offrent à vous.

La première consiste à lire vous-même les “whitepapers” proposés par les développeurs qui ont mis au point une technologie blockchain. Ils réunissent tout ce qu’il faut savoir sur leur proposition de valeur : objectif recherché, algorithmes utilisés, mode de distribution, nombre de coins en circulation, absence éventuelle de “premine”,… Dans le meilleur des mondes, vous seriez capable de lire (et de comprendre) la technologie qui supporte toutes les principales crypto-monnaies.

Sauf que ça prend du temps (et ça demande souvent des connaissances informatiques liées à la technologie blockchain, et parfois des connaissances en mathématiques).

La solution alternative ? Vous pouvez souvent trouver des sur internet des informations relatives au potentiel de certaines crypto-monnaies. Nous vous suggérons de vous rendre sur les forums Reddit/BitcoinTalk consacrés aux crypto-monnaies (en anglais) :

N’hésitez pas à vous rendre également sur Medium, une plateforme sur laquelle on peut trouver des “reviews” d’actifs digitaux.

Analyse technique du cours de crypto-monnaies : comment risquent d’évoluer les marchés, à court (day-trading) ou à long terme ?

L’analyse technique : applicable aux cryptos ?

Pour rappel, l’analyse technique va nous permettre de “lire” les  représentations graphiques de l’évolution du prix d’un actif, afin d’y dresser des tendances et d’y inclure des indicateurs mathématiques.

Bonne nouvelle :la plupart des traders considèrent que les fondamentaux de l’analyse technique utilisée pour le trading “classique” sont les mêmes lorsqu’il s’agit de spéculer sur les crypto-monnaies.

Mais attention : cette analyse doit impérativement être utilisée en complément d’une l’analyse fondamentale. En effet, la valeur d’un actif qui n’a aucune valeur ajoutée finira tôt ou tard par décroître, quelques soient les “patterns” que vous pourrez identifier.

Il est par ailleurs recommandé de s’appuyer sur l’analyse technique avant tout pour des technologies à plus forte capitalisation (au-dessus de 20 millions de dollars). Il est en effet plus complexe de prévoir des changements de tendance significatifs pour des marchés de plus petite taille, sur lesquels la volatilité peut être très importante.

Notez toutefois que l’analyse technique ne constitue jamais pas une science exacte : il est tout à fait possible qu’un événement prédit par l’analyse technique ne se déroule pas.

Et il est recommandé d’être prudent, en ne se basant jamais se baser sur un seul indicateur pour tender de prédire une tendance haussière/baissière. Il est généralement conseillé de disposer d’au moins 3 “indices” émanant d’indicateurs différents concordants, afin d’être en mesure de prendre une décision.

Des prophéties auto-réalisatrices : ça monte/baisse… parce que les traders s’attendent à ce que ça monte/baisse

Certains investisseurs pensent d’ailleurs que l’analyse technique est encore plus pertinente pour les crypto-monnaies que pour des actifs “traditionnels” tels que les actions.

La raison ? Le monde des crypto-devises est extrêmement “jeune” par rapport aux autres supports de spéculation. Comme la capitalisation totale des monnaies numériques est pour le moment relativement faible, les institutionnels (les “gros” investisseurs) y sont beaucoup moins représentés. On trouve ainsi une part importante des capitaux détenus par de petits investisseurs particuliers, dont la plupart sont des novices.

Beaucoup d’entre eux sont âgés d’une petite vingtaine d’années, et n’ont qu’une très faible expérience en trading. Ils vont donc rapidement se former à l’analyse technique, et s’imprégner de ses bases afin de guider leurs choix.

Or l’analyse technique va fonctionner en partie de manière autoréalisatrice : c’est parce que les agents s’attendent à ce qu’elle fonctionne qu’elle va fonctionner.

exemple de prophétie auto réalisatrice

Un exemple ? L’analyse technique nous montre que le cours du Ripple va baisser. Les agents qui s’appuient sur elle vont tous constater ce risque – et vont donc vendre leurs Ripple, puisqu’ils anticipent une baisse de son cours. Ils espèrent pouvoir, dans quelques heures ou quelques jours, racheter leurs coins à un prix plus faible.

La conséquence : le cours va effectivement tendre vers le bas, puisque le prix s’ajuste en fonction de la confrontation entre l’offre et de la demande.

Prendre position… pour vite sortir

Les “day traders” chevronnés vont généralement suivre certaines bonnes pratiques en termes de “risk management”.

Il s’agit de “prendre une position” avec une “target”. L’objectif consiste à réaliser un profit en atteignant un cours cible, en revendant la crypto-monnaie à un prix plus élevé que le prix auquel vous l’avez achetée.

Mais parfois, tout ne se passe pas comme prévu… D’où la nécessite de placer un “stop-loss” : si le prix de la monnaie numérique descend en dessous d’un certain seuil, vous en revendrez l’intégralité – afin d’éviter de générer des pertes trop importantes.

Voici l’exemple d’une opération de day-trading (issue de cet cet article publié sur Medium en Juillet 2017) qui s’est déroulée comme prévu :

Day Trading : spéculation sur le cours d'une crypto-devise

Le marché correspond à la paire BTC/USD. Le trader anticipe une hausse de la valeur du Bitcoin, et va donc en acheter.

Il est entré sur le marché à 2272 dollars, avec deux scenarios en tête :

  • soit tout se passe comme prévu : le prix atteint les 2517 dollars, ce qui lui permet d’empocher 25,17 dollars par Bitcoin acheté
  • soit le Bitcoin baisse : le trader a placé un “stop-loss” à 2263 dollars, ce qui lui permet de ne perdre que 9,33 dollars par Bitcoin acheté

Le trader va ainsi perdre, au maximum, 0,41% de son investissement (hors frais). Il aurait pu donc raisonnablement miser l’ensemble de son portefeuille sur ce trade, sans prendre de risque conséquent.

Par ailleurs, sont risk/reward ratio est de 2,7. Cela signifie qu’avec ce type de trade, il n’a besoin d’avoir raison qu’un peu plus d’une fois sur 2,7 afin de générer un profit.

Vous pensez que ces “stop-loss” sont inutiles ? Détrompez-vous. Sachez que même les traders les plus expérimentés ont souvent tort dans leurs prédictions. S’ils parviennent toutefois à générer du profit chaque mois, c’est parce qu’ils sont à même de “limiter la casse”, et de limiter leur perte en cas d’erreur.

S’appuyer sur des conseils (gratuits ou non) de “pros” avec Twitter

C’est probablement notre réseau social préféré lorsqu’il s’agit de trouver divers conseils. De nombreux experts (souvent des anciens traders action/marché des changes) partagent gratuitement leurs trades, graphiques à l’appui. Certains proposent des “tips” plus poussés dans des groupes Slacks, accessibles par le biais d’une commission Bitcoin mensuelle.

Voici nos 5 comptes favoris :

Si vous souhaitez sérieusement commencer à spéculer sur les crypto-monnaies en suivant leurs conseils, il est fortement recommandé de maîtriser un minimum l’anglais. Sachez que vous pouvez toujours faire traduire un message Twitter directement depuis la plateforme, où bien avoir recours à Google Translate.

Les bases de l’analyse technique, pour spéculer sur le cours de crypto-devises

Voici maintenant quelques bases relatives à l’analyse technique d’actifs. Nous espérons que celles-ci vous permettront de mieux comprendre les différents éléments que vous pourrez trouver par la suite sur internet, au gré de vos recherches.

Des chandeliers pour représenter les évolutions des paires de devises numériques

Première chose à savoir : les graphiques qui représentent l’évolution du cours d’une crypto-monnaie vont être composées de chandeliers rouges et verts (candlesticks).

Ceux-ci permettent de connaître, pour chaque période (1mn, 15mn, 1heure, 1 jour,…) :

  • le cours de clôture
  • le cours d’ouverture
  • le plus haut
  • le plus bas

Chandelier Trading

Si le cours de clôture est plus élevé que le cours d’ouverture, le chandelier va généralement arborer une couleur verte. A l’inverse, si le cours de clôture est plus faible que le cours d’ouverture, il sera de couleur rouge.

Le cours de chaque crypto-monnaie est disponible sous forme de graphique. Il est possible de définir l’horizon temporel que vous souhaitez (la plupart des traders de crypto-monnaies privilégient les graphiques à 1 heure, mais n’hésitent pas à chercher à confirmer leurs hypothèses en s’appuyant sur d’autres horizon temporels).

N’hésitez pas à utiliser le site TradingView, qui vous permet de profiter gratuitement de nombreuses fonctionnalités (jusqu’à 3 indicateurs par graphique).

1. les lignes de tendance

Les lignes de tendance correspondent à des droits qui vont relier entre-eux les “higher highs” (ligne de tendance “resistance”) et les “lower-lows” (ligne de tendance “support”) :

Tendance résistance évolution du prix de Stratis

On peut noter un “rebond” à chaque fois que le graphique rencontre la droite de support, ainsi qu’un repli à chaque fois qu’il croise la ligne de résistance.

Il est toujours préférable d’aller “avec” la tendance, plutôt que contre-elle. En effet, même s’il serait techniquement possible de réaliser des gains en spéculant à la baisse (sur de très courtes périodes) durant cette hausse continue (au dessus de la ligne bleue), ce n’est pas ce que nous recommandons aux débutants.

Une fois que les deux droites de tendance se croisent on rencontre un “breakout” (une cassure). Les “bears” (qui pensent que le prix va diminuer) et les “bulls” (qui pensent qu’il va augmenter) vont alors “s’affronter”, et le prix de la monnaie va évoluer dans un sens comme dans l’autre en fonction de l’issue de ce combat.

Pour savoir si la tendance va être haussière ou baissière suite à la cassure, on va également s’appuyer sur d’autres indicateurs (comme le RSI ou les nuages Ichimoku).

Notre conseil : essayez toujours de “dézoomer” le graphique, et/ou d’élargir l’horizon temporel choisi. En effet, vous pensez parfois approcher une zone de support… pour réaliser que la variation du prix est “limitée” par un plafond important, qui perdure depuis plusieurs semaines/mois. Nous vous invitons donc à toujours tenter d’apprécier les variations du prix d’une crypto-monnaie dans son ensemble.

Vous souhaitez voir un exemple de tendance baissière continue ? Voici celui de la monnaie numérique NEO, illustré par Coinica Belluci :

Prédiction de la chute du Neo Coin

Son message est le suivant : tant que NEO ne dépasse pas la ligne “plafond” rouge, sa valeur devrait continuer à diminuer (et c’est bien ce qui s’est produit).

2. Le RSI (ou le SRSI)

Le RSI va mesurer l’écart entre les gains et les pertes récentes. Il est utilisé pour se faire une idée de la vitesse, mais également de l’amplitude des évolutions du cours d’une crypto-monnaie.

Indicateur RSI Trading

Il évolue entre 0 et 100. Lorsqu’il dépasse les 70, on considère que l’actif sous-jacent est “overbought” (il se trouve en territoire de sur-achat, et est ainsi candidat à une correction baissière). On comprend ainsi que nous atteignons peut-être un ralentissement de la hausse du cours de la crypto-monnaie.

À l’inverse, si le RSI se trouve en dessous de 30, on considère que l’actif est “oversold” (il se trouve alors en territoire de sur-vente, et est alors candidat à une correction à la hausse). On considère donc dans le premier cas que le prix devrait baisser, et qu’il devrait monter dans le second cas.

Mais attention à ne pas vous appuyer sur ce seul indicateur pour prendre vos décisions ! D’autant plus que le niveau du RSI va changer en fonction de l’horizon temporel que vous choisirez : on peut tout à fait être en territoire de sur-vente/sur-achat sur un graphique à 30 minutes, et ne pas l’être sur un graphique à 2 heures.

Notez que le RSI va permettre, entre autres :

  • de déterminer des zones de support/résistance
  • de trouver des “divergences” qui vont venir confirmer de possibles reversements de tendance

Enfin, sachez qu’il est souvent préférable d’utiliser le “Stochastic RSI”, qui va appliquer la méthode de calcul de l’indicateur Stochastics sur les valeurs obtenues par le RSI. Lorsque le “SRSI” pointe vers le haut, c’est généralement un signe de future hausse, comme c’est le cas sur ce graphique :

Stochastic RSI Digibyte

À l’inverse, un SRSI pointant vers le bas sera considéré comme un indicateur baissier.

3. Les patterns (“Flags”, “Pennants” et “Wedges”, “Head and shoulders”, “Elliot Waves”,…)

Les “reversal patterns”

Commencez par les “flags”, qui sont des indicateurs qui vont aller à rebours d’une tendance.

Par exemple, suite à une forte hausse, il y aura nécessairement un point de “consolidation”. De nombreux traders vont souhaiter “prendre leurs profits”, et vont donc vouloir vendre la crypto-monnaie, dont le prix vient d’augmenter de manière importante.

Bullish/Bearish flag en trading

Et à l’inverse, une forte baisse va avoir tendance à attirer des traders qui vont vouloir en profiter pour obtenir une crypto-monnaie à moindre prix, d’où des petites hausses… pas suffisantes pour enrayer la baisse. On parle alors de “bearish flag”.

Vous trouverez d’autres “patterns” (telles que les “wedges”, les “rectangles” et les “pennants”) dans le graphique ci-dessous :

Reversal patterns : inversion de tendance

Les “Head & Shoulders”

Une pattern “H&S” constitue un signal de changement de tendance “bearish” (à la baisse).

La tête (“head”) constitue le point le plus haut, et l’épaule droite (“right shoulder”) indique le début d’une tendance baissière.

Le propriétaire du compte Twitter @GodfatherCrypto avait ainsi pu prédire quelques jours avant l’arrivée d’un plafond baissier, le 16 août 2017, la chute de la crypto-monnaie NEO :

Prédiction du prix neo coin head and shoulders

Notez qu’à l’inverse, on peut trouver des “reversed head and shoulders”, qu indiquent une tendance haussière.

Pour prédire la baisse du cours de Neo, le trader s’est également appuyé sur les “Elliott Waves”. Mais à quoi fait-il référence ?

Les “Elliott Waves”

Les “Elliot Waves” ont été mises aux point durant les années 1920, suite aux découvertes de Ralph Nelson Elliott. S’il trouvait que les marchés évoluaient de manière chaotique, il a vu qu’il était possible d’identifier des cycles de marché. Qu’elles soient à la hausse ou à la baisse, les tendances de cours pouvaient être divisées en “vagues”.

Elliot Waves

D’après lui :

  • Cinq premières vagues (1, 2, 3, 4 et 5) vont dans une direction (c’est la tendance principale)
  • Elles sont suivies par 3 vagues correctrices (A, B et C)
  • Chaque série de 5-3 vagues correspond à un cycle
  • Une série constitue ensuite les deux premiers mouvements d’une second serie, plus importante

4. Les retracements de Fibonacci

Supposons que le cours d’une crypto-monnaie ait augmenté de manière importante.

On s’attend à ce qu’il y ait une correction. La question que l’on se pose est la suivante : quel pourcentage de cette baisse va-t-il pouvoir “récupérer” ?

Retracements de fibonacci

Lors de la correction, Fibonacci nous explique qu’il y a des chances importantes pour que l’une des lignes suivantes agisse comme un support : 23,6%, 38,2, 50%, 61,8% et 76,4%.

Les retracements de Fibonacci peuvent également être utilisés suite à une baisse. En effet, l’une des lignes pourra alors agir comme une résistance, comme c’est le cas sur ce graphique :

Support Fibonacci

 

5. Et de nombreuses autres “patterns” pour tenter de prévoir l’évolution du cours d’une crypto-monnaie

Pour finir, voici un graphique détaillant de nombreuses “patterns” caractéristiques, qui peuvent être “bullish”, “neutres” ou “bearish” :

Chandeliers analyse technique trading

Enfin, voici d’autres indicateurs intéressants :

  • les nuages Ichimoku
  • les “double top”, qui indiquent une baisse (et les “double bottom” qui indiquent une hausse)
  • le MACD
  • la moyenne mobile et la moyenne mobile exponentielle, pour mesure les tendances
  • les indicateurs de volume
  • le Momentum indicator

N’hésitez pas à utiliser Google/Youtube afin d’obtenir des indications supplémentaires sur ceux-ci, pour pouvoir apprendre par vous-même à bien les utiliser. Si vous souhaitez plus de précisions dans cet article sur un point particulier, vous pouvez également nous solliciter dans les commentaires de l’article.

Quelle terminologie est utilisée sur les plateformes d’échange ?

Lorsque vous allez chercher des informations sur internet au sujet de certaines devises numériques, vous allez rencontrer de nombreux termes – des termes dont vous ignorez peut-être la signification.

Voici donc un petit lexique destiné aux débutants, qui leur permettra de s’y retrouver dans la jungle des cryptos !

Altcoin : une crypto-monnaie autre que le Bitcoin (Neo, Verge, Stratis, Radium,…).

Ask : le prix auquel un vendeur accepte de céder de la crypto-monnaie, dans la limite d’un volume donné.

ATH : “All time High”, autrement dit le prix le plus haut atteint par une devise.

Bagholder : un investisseur qui s'”accroche” à une monnaie. Son cours a beau diminuer de manière continue, l’investisseur continue à croire en elle… et il finit par perdre une majeure partie de son investissement.

Bearish : tendance baissière, ou comportement d’un trader qui pense que le cours d’un actif va diminuer.

Bid : le prix auquel un acheteur accepte d’acheter de la crypto-monnaie, dans la limite d’un volume donné.

Bullish : tendance haussière. ou comportement d’un trader qui pense que le cours d’un actif va s’apprécier.

Crypto-monnaie : un actif digital permettant d’échanger de la valeur. Il utilise la cryptographie pour sécuriser les transactions, et fonctionne généralement sans autorité centrale.

DYOR (“Do Your Own Research”) : souvent utilisé par certains traders sur Twitter. Ils incitent ainsi leurs followers à ne pas se baser uniquement sur leurs prédictions, mais à effectuer également leurs propres recherches.

Dump : vente soudaine de volumes importants de crypto-monnaie, qui provoque une baisse de son cours.

Fiat : une monnaie dont la valeur est garantie par un ou plusieurs gouvernements (dollar, euro, franc suisse,…)

FOMO (“Fear of Missing Out”) : caractérise la peur de “passer à côté” d’une monnaie dont le cours est en train de s’envoler.

FUD (“Fear, Uncertainty and Doubt”) : c’est l’inverse la FOMO. Elle caractérise un climat de doute et de peur, qui conduit à une baisse du cours d’une crypto-monnaie. Celle-ci est parfois basée sur des faits concrets (comme l’interdiction des ICOs en Chine, qui a fait plonger le cours de NEO).

Hodl : terme souvent utilisé en période de baisse par ceux qui souhaitent inciter les autres à conserver leurs coins. Ils estiment que c’est souvent la meilleure stratégie à adopter, quelle que soit les évolutions du prix d’une crypto-monnaie. Ils s’appuient souvent sur l’exemple de personnes ayant vendus leur Bitcoins pour quelques dollars au début des années 2010, alors qu’il auraient pu devenir milionnaire en les conservant (Hold). Le (Hodl) provient d’un post publié sur BitcoinTalk, dont le titre comportait cette faute de frappe. L’auteur du post se plaignait d’être toujours perdant lorsqu’il cherchait à trader le bitcoin, et conseillait donc aux membres de “Hodl” et d’adopter une vision de long-terme.

ICO : méthode utilisée pour lever des fonds en proposant des actifs numériques à la vente.

MACD : moving average convergence divergence. Un indicateur utilisé pour prévoir les inversions de tendances.

Margin trading : le fait d’emprunter de la crypto-monnaie (généralement des Bitcoins) pour pouvoir profiter d’un effet de levier.

Market Capitalization : la valeur totale d’une crypto-monnaie. Elle est obtenue en multipliant le nombre de coins déjà distribués par leur prix (en dollars ou en euros).

Moon : terme souvent utilisé pour décrire une hausse rapide et soutenue du prix d’une crypto-monnaie. Certains vont même plus loin en substituant le mot “Moon” par le mot “Jupiter”, un terme encore plus ambitieux. Attention aux twittos trop enthousiastes qui citent la lune plusieurs fois par jour : ils ne se basent généralement sur aucun indicateur technique, et ne sont donc pas toujours de bon conseil.

Order Book : c’est le “carnet de commande”. Il caractérise tous les ordres d’achat (Bid) et de vente (Ask) sur un marché. Il peut être utilisé comme un indicateur complémentaire à l’analyse graphique.

Pair : caractérise une paire de monnaies qu’il est possible d’échanger entre elles (comme par exemple BTC/ETH ou BTC/XVG).

Plateforme d’achat : une plateforme qui ne permet que d’acheter du Bitcoin (et parfois des Ethers ou des Litecoins, comme c’est le cas de Coinbase).

Plateforme d’échange : une plateforme sur laquelle il va être possible d’acheter et de ventre des crypto-monnaies.

Plateformes de trading : un site qui va permettre de spéculer sur l’évolution du cours de devises numériques, sans en acheter.

Pump : augmentation rapide du cours d’une crypto-devise. On utilise parfois le terme “Pump&Dump” pour qualifier des hausses qui n’ont aucun fondement structurel, et qui résultent bien souvent de “calls” émis par les administrateurs de groupes Telegram. Attention à ces groupes : si l’on voit effectivement une hausse du cours de la monnaie (du fait de nombreux acheteurs pour un actif à faible capitalisation), les débutants sont bien souvent les derniers à acheter… et vont généralement devoir supporter de fortes baisses.

RSI (“relative strenght index”) : mesure de l’écart entre les gains et les pertes récentes sur un temps donné, destiné à mesurer la vitesse et l’amplitude des évolutions du prix d’un actif.

Short : consiste à miser sur la baisse de la valeur d’un actif.

Spread : la différence de prix entre le “ask” et le “bid”. Plus le marché est “liquide”, plus cet écart a tendance à être restreint.

TA (“technical analysis”) : analyse technique.

Volatility : la volatilité du cours d’une monnaie virtuelle. Plus elle est importante, plus le risque associé à l’achat de cet actif est important.

Whale (“baleine”) : des traders qui détiennent des volumes importants de crypto-monnaie. En plaçant un ordre de vente important (“bid”), ils peuvent arriver à manipuler le cours d’un actif à la baisse.

Comment investir dans n’importe quelle devise virtuelle ? Notre tutoriel Bittrex pas à pas

Voici un petit tutoriel qui va vous permettre d’obtenir simplement n’importe quelle crypto-monnaie.

Si vous souhaitez simplement et rapidement spéculer sur le cours d’une devise numérique sans l’acheter, nous vous suggérons plutôt de vous inscrire sur ce site.

Pour simplifier ce guide, nous allons chercher à obtenir une devise numérique en particulier : Lisk (LSK). Si vous souhaitez en obtenir une autre, il vous suffit de suivre les mêmes étapes en remplaçant Lisk par la crypto-monnaie qui vous intéresse.

Vous ne savez pas quel actif est susceptible d’être intéressant ? N’hésitez pas à lire cet article dans lequel vous trouverez différentes crytpo-devises prometteuses.

Première étape : sur quelle plateforme s’échange cette monnaie ?

Il faut savoir que les plateformes de’échange ne proposent pas toutes les crypto-monnaies. Il est ainsi parfois nécessaire d’ouvrir plusieurs comptes sur différentes plateformes.

La référence, c’est le site Coinmarketcap (cliquez ici pour vous y rendre).

Nous allons taper “Lisk” dans la barre de recherche, puis cliquer sur l’onglet “Markets” :

Achat crypto-devise lisk avec Coinmarketcap

Nous voyons que Lisk est échangée sur de nombreuses plateformes de trading. Le tout est classé en fonction du volume échangé sur les 24 dernières heures. Plus ce volume est important, plus la liquidité est grande : il nous sera généralement possible de profiter de prix plus intéressants, à l’achat, mais également lors de la revente.

La première paire, le LSK/CNY (sur Jubi, une plateforme chinoise) ne nous intéresse pas : nous souhaitons pouvoir échanger des Bitcoins contre des Lisk. Nous allons sélectionner la seconde ligne, qui fait intervenir la paire LSK/BTC sur la plateforme Bittrex.

Notez que même si le prix est plus intéressant sur Jubi, nous vous suggérons de privilégier (si possible) les plateformes occidentales. Notez par ailleurs que vous seriez contrait d’échanger des BTC contre des CNY, puis d’échanger des CNY contre des LSK, ce qui viendrait ajouter des frais supplémentaires à votre achat.

Deuxième étape : inscription sur la plateforme de trading

Nous allons donc nous inscrire sur Bittrex afin de pouvoir obtenir des Lisk (nous achèterons nos Bitcoins dans la suite du tutoriel).

Et ça tombe bien, puisque Bittrex ponctionne une commission relativement faible, de 0,25% sur chaque échange. Bittrex est d’ailleurs la plateforme qui propose l’offre la plus attractive, que ce soit en termes de volume d’échange ou de nombre de crypto-monnaies disponibles (nous vous conseillons de vous y inscrire si vous ne savez pas encore dans quelle crypto-monnaie vous aimeriez investir).

Notez que nous ne vous recommandons pas l’utilisation de la plateforme Poloniex (et vous ne trouverez donc pas de tutoriel poloniex dans cet article). En effet, cet utilisateur de Reddit déclare qu’il a été capable de contourner l’authentification 2FA/e-mail de Poloniex. Même s’il est impossible de pouvoir s’assurer de la réalité de ce dysfonctionnement, nous préférons ne pas l’utiliser… d’autant que très peu de crypto-monnaies sont “exclusives” à Poloniex, et qu’il est généralement possible de les obtenir sur d’autres plateformes.

Voici le lien pour se rendre sur Bittrex : https://bittrex.com/ (ouverture dans une nouvelle fenêtre).

Cet écran va s’afficher :

Inscription sur la plateforme trading de crypto-monnaies Bittrex

Cliquez sur “Get Started Now” pour vous inscrire.

Suivez ensuite les différentes étapes de l’inscription (il est recommandé d’utiliser une adresse mail unique, ainsi qu’un mot de passe complexe). Vous allez devoir confirmer votre adresse e-mail, mais également “whitelister” votre adresse IP.

Par ailleurs, nous vous recommandons d’activer dès maintenant l’authentification à deux facteurs, en installant au préalable l’application Google Authenticator, puis en vous rendant sur l’onglet “Settings”, puis sur “Two-Factor authentification”). Lorsque vous voudrez vous connecter sur Bittrex, vous devrez ainsi fournir le code à 6 chiffres qui s’affichera sur l’application Authenticator.

Si un pirate venait à s’emparer de vos informations de connexion, il ne serait ainsi pas en mesure de se connecter à la plateforme.

Veillez à conserver soigneusement (et à l’abri, sur un support “offline”) le code de récupération qui vous sera fourni : il vous permettra de récupérer l’accès à votre compte en cas de perte de votre smartphone.

Troisième étape : approvisionner son compte de trading en Bitcoins

Vous êtes désormais inscrit(e) sur une plateforme de trading, c’est bien… Mais vous n’avez pour l’instant rien à échanger !

Pour approvisionner votre compte en Bitcoins, nous vous recommandons un site de confiance : c’est le site Coinhouse, édité par la société parisienne “La Maison du Bitcoin”.

Pour vous rendre sur la page d’inscription de Coinhouse, cliquez sur ce lien (ouverture dans une nouvelle fenêtre).

Cliquez sur “créer son compte et acheter des Bitcoins”.

Vous allez alors devoir encore une fois suivre plusieurs étapes pour enregistrer votre compte (vérification adresse e-mail, vérification d’identité,…).

Une fois que c’est fait, connectez-vous à votre compte pour voir cette page apparaître :

Achat de Bitcoin sur Coinhouse

Notez que vous avez également la possibilité d’acheter des Ethers pour les envoyer sur la plateforme de trading (en veillant bien à utiliser le wallet Ethereum fourni sur cette plateforme).

Cliquez sur le bouton “Acheter des bitcoins”. Vous allez alors atterrir sur cette page :

Achat crypto-monnaie Coinhouse

Plusieurs informations vont devoir être communiquées :

  • le mode de paiement : par carte bancaire (immédiat) ou par virement bancaire (entre 3 et 5 jours ouvrés)
  • le montant en euros que nous souhaitons dépenser. Nous allons dans un premier temps commander l’équivalent en Bitcoins de 20 euros – Coinhouse nous propose en échange 0,00517 Bitcoins. Nous pourrons ainsi vérifier que tout fonctionne correctement – et éventuellement commander des sommes plus importantes par la suite.
  • l’adresse de notre portefeuille (wallet) Bitcoin

Mais d’où provient cette adresse de portefeuille ? Ou puis-je trouver la mienne ?

Cette adresse provient tout simplement de notre compte Bittrex – puisque c’est vers celui-ci que nous souhaitons envoyer des Bitcoins.

Pour trouver la vôtre, rendez-vous sur votre compte Bittrex. Cliquez sur “Wallets”, puis recherchez “BTC”. Cliquez ensuite sur le (+) figurant à côté de “Bitcoin” et “BTC” (attention à ne pas sélectionner une autre monnaie !).

Récupérer adresse wallet Bitcoin plateforme d'échange

Cette page va alors s’afficher :

Adresse du portefeuille en monnaie virtuelle

Vous n’avez plus qu’à copier-coller l’adresse vers la page de commande Coinhouse.

Vérifiez bien que vous n’avez pas commis d’erreur (qu’il s’agit bien de votre wallet Bitcoin, que l’adresse exacte a bien été recopiée,…). En cas d’erreur (transfert vers le wallet correspondant à une autre monnaie, ou erreur dans l’adresse copiée) vous perdrez l’intégralité de vos Bitcoins – sans aucun espoir de pouvoir les récupérer.

Sur la page d’achat Coinhouse, cliquez sur “Continuer”, et suivez les instructions qui s’affichent. Si vous commandez vos Bitcoins par carte bleue, vous devrez nécessairement faire valider votre achat en suivant la procédure “3D-Secure”.

Il faudra ensuite patienter plusieurs dizaines de minutes (suivant l’encombrement du réseau) avant de recevoir vos Bitcoins sur Bittrex. Vous devriez voir apparaître dans un premier temps la transactions sur la page Wallets, dans la partie “pending deposits”.

Quatrième étape : obtenir la crypto-monnaie souhaitée, en l’échangeant contre des Bitcoins

Nous allons donc chercher à échanger nos 0,00517 BTC contre des Lisk.

Pour cela, nous cliquons sur Markets (BTC), et nous tapons “lisk” dans la barre de recherche.

Achat de crypto-monnaie Lisk sur une plateforme d'échange

Nous confirmons en cliquant sur le symbole “LSK” qui apparaît :

Voici l’écran qui va alors s’afficher, en dessous du graphique :

Trading Lisk Bitcoin sur Bittrex au prix "Ask"

C’est la droite du tableau qui nous intéresse : on peut y trouver les propositions de vente de Lisk.

Nous allons :

  • cliquer sur “Max” pour dépenser l’intégralité de nos 0,00517 Bitcoins
  • choisir le prix “Ask”, qui est le prix le plus faible demandé par un vendeur de Lisk. Celui-ci propose 3850 Lisks à la vente, soit suffisamment pour honorer notre commande.
  • nous confirmons en cliquant sur “Buy Lisk”

Notez que vous avez la possibilité d’obtenir votre crypto-monnaie à un prix moins élevé que le prix “Ask”. Vous pouvez ainsi  acheter au prix “Last” (le prix de la dernière transaction) ou au prix “Bid” (le prix le plus élevé proposé par les acheteurs).

Le problème ? Il faut qu’un vendeur accepte de vous céder sa crypto-monnaie à ce prix réduit. Du coup, rien ne dit que votre commande sera honorée. En effet, si le prix de la devise augmente sans cesse et n’atteint jamais le prix que vous avez proposé, vous ne pourrez pas obtenir vos LSK.

Cinquième étape : facultative, mais vivement conseillée : mettre votre monnaie digitale à l’abri dans votre propre portefeuille

Si les plateformes de trading comme Bittrex mettent à votre disposition des Wallets pour stocker votre crypto-monnaie, ce n’est probablement pas la solution la plus sécurisée.

En effet, la plateforme pourrait un jour être piratée – et vous n’aurez aucun moyen de recours pour récupérer votre monnaie.

Il est donc fortement conseiller d’utiliser pour chaque monnaie un wallet. Certaines monnaies (Bitcoin, Ethereum, Ripple) peuvent être stockées sur des wallets physiques, tels que le Ledger Nano S.

Ce n’est malheureusement pas encore le cas de Lisk. Sachez que le portefeuille “software” peut être téléchargé sur le site officiel. Vous pourrez récupérer vos Lisks en vous rendant sur “wallets” dans Bittrex, en recherchant “lisk”, puis en cliquant sur le bouton (-). Vous n’aurez plus qu’à communiquer l’adresse de votre portefeuille “software” Lisk pour rapatrier vos actifs digitaux.

Quelques conseils complémentaires pour spéculer sur le cours des crypto-monnaies

  • N’hésitez pas à faire des “tests” avec quelques euros pour voir si vous êtes capable de prédire des tendances haussières avec succès. Si cela ne fonctionne pas, nous vous invitons à continuer à vous former, ou à tout simplement adopter le comportement d’un investisseur à long terme
  • Attention à la FOMO/FUD : bien souvent, les néophytesont tendance à être “émotifs”, et à prendre peur. Ils peuvent craindre qu’une monnaie n’augmente trop fortement, et qu’ils ne puisse plus jamais l’obtenir à un tel prix : ils se ruent donc sur l’achat, même si celle-ci vient de prendre 15 ou 20% sur seulement quelques heures. A contrario, certains voient le cours de leur crypto-monnaie plonger et sont pris de “panic selling”. Le problème, c’est qu’ils peuvent avoir tendance à vendre leurs actifs lorsque leur valeur a déjà diminué de manière importante, de telle sorte que la tendance va s’inverser peu de temps après leur vente.

Vous aimeriez consulter un tableau des principales plateformes d’achat/d’échange de crypto-monnaies ? N’hésitez pas à consulter ce guide.

Vous pouvez également accéder à cet article dans lequel nous nous demandons s’il est encore intéressant d’investir sur Ethereum (ETH).

Avez-vous des questions relatives au day-trading de crypto-monnaies ? Avez-vous déjà utilisé l’analyse technique pour trader des crypto-devises ? N’hésitez pas à utiliser l’espace commentaires pour nous le dire ! Aimeriez-vous que nous détaillions ici d’autres patterns ? Nous nous ferons un plaisir de vous aider si vous souhaitez qu’un point précis soit approfondi concernant le frait de trader des devises numériques.

Trading de Crypto-monnaies : Day-Trading et bases de l’analyse technique pour spéculer sur les monnaies numériques (Bitcoin, Ethereum,…)
3.8 (76.67%) 12 votes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Trading de Crypto-monnaies : Day-Trading et bases de l’analyse technique pour spéculer sur les monnaies numériques (Bitcoin, Ethereum,…)"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
wpDiscuz